Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 23:05
Vivez !

Vivez !
_____

Entre le début et une fin
Il y a certainement un long chemin
Et plusieurs points !

***

Pourquoi enfin..
Penser à une fin imaginée
Pendant que notre pied
Est bien là
De tout son poids bien posé
Sur un début vrai ?!

***

Bonjour !

***

Le matin c'est bien..
Santé !

***

Avançons alors et
N'allez pas penser déjà
Non, n’allez pas songer
A ce début précis
Déjà au..
Coucher !

***

Vous passerez votre journée ainsi
Certainement
Mais presque toute la journée à
Rêver !

***

Non mais.. !

***

Vivez !

.
13Jan16

Repost 0
Published by Allal Ferri Allal Ferri - dans Poésie
commenter cet article
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 23:56

Triste je choisirai d’être
autant que la musique m’enchantera
::::::::…………::::::::::::……………:::::::


Quand les amandiers du cœur
En vain attendent leurs fleurs
Quand le moineau tourne au gris,
Et picote les grains de l’endurance,
Les gens sans s’en exulter
Applaudissent ou pleurent…
Par leurs lamentations..
Ils gâchent leur tristesse ainsi.
La tristesse gâchée
Est un mauvais maître
Qui visite les reprises
L’homme qui a fermé les larmes avant de voir
A enroulé de pénombre sa plaie ouverte
Non…
Il mesure sa taille à la rivière
Il lève ses bras
Implorant le ciel
Tandis que
Ses pieds s’implantent dans la terre
Alors qu’il maudit le sable..
La femme qui abandonne ses yeux
File la tristesse et les larmes
Par l’instinct de l’araignée
Une tristesse silencieuse
Lourde…
Qui fait que le jour regarde à travers les yeux
Calciné telles
Les pensées des repentants
Qu’est-ce qui fait que ton cœur fatigué puisse
Contenir toute cette perdition ?
La tristesse est un voyage en mer
En solitaire
Ses voiles ne sont pas faits pour deux !
L’imitation nous accable…
Nous aimons suivre l’exemple
Nous chérissons le commencement :
Dans les rêves
Nous aimons parfois :
Pendant les rencontres
Tandis que l’amour le plus coté est terne
Telle la gestion des pertes entre deux commerçants
Je lirai toutes les langues en Arabe
En utilisant tous les tons légers
Ma trachée a poussé dans une terre saturée
Comme les tiges de maïs
Elle n’excelle pas dans le grave
Je n’ai pas offert mon cœur aux vents brûlants
J’aimerai
Autant que je serai triste
Ou triste je choisirai d’être
Autant que la musique
M’enchantera




Traduction : Allal Ferri






سأحزن ماطاب لي الغناء
..........


حين لا تزهر لوزات القلب
ويعود الدوري رماديا
يلقط حب الصبر
يصفق الناس بلا غبطة
أو يبكون...
فيفسدون حزنهم بالعويل
الحزن الفاسد
معلم فاشل
يزور الرتوق
الرجل الذي أسدل الدمع دون الرؤية
لف بالغبش جرحه الفصيح
لا...
يقيس قامته بالنهر
يرفع ذراعيه
مناشدا السماء
بينما
تنشب قدماه في الأرض
وهو يلعن التراب..
المرأة التي تتخلى عن عينيها
تغزل الحزن والدمع
بغريزة العنكبوت
حزن كاتم للصوت
ثقيل...
يجعل النهار يطل من العيون متفحما
كأفكار النادمين
كيف يتسع صدرك المتعب لهذا الهلاك ؟
الحزن إبحار فردي
لا يتحمل جناحاه محلقيْن
تنهكنا المحاكاة...
نحب سيرا على المثال
نحب بداية:
في الحلم
نحب أحيانا:
في المواعيد
بينما الحب الأكثر تداولا شاحب
كتدبير الخسارات بين تاجرين...
ساقرأ كل اللغات بلغة الضاد
الضاد مرققة كالدال
قصبتي الهوائية نَمْت في أرض مشبعة بالماء
كسيقان الذرة
لا تتقن التفخيم
لم أمنح صدري للسموم
سأحب
ماطاب لي الحزن
أو أحزن
ماطاب لي
الغناء




------




الشاعرة دامي عمر

Repost 0
Published by Allal Ferri Allal Ahmed Ferri - dans Traduction ترجمة Translation
commenter cet article
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 01:51
Stony breakfast


فطور حجري
Petit-déjeuner de pierres
Stony breakfast

Repost 0
Published by Allal Ferri Allal Ahmed Ferri - dans Lamsaqui Photography
commenter cet article
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 01:27

La foi appelle le savoir pour se rapprocher mieux de l'humain.
Certaines connaissances trahissent le savoir aimer !

La foie appelle le savoir pour se rapprocher mieux de l'humain.
Certaines connaissances trahissent le savoir aimer !

Allal Ferri

Repost 0
Published by Allal Ferri Allal Ahmed Ferri - dans Esprimages
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 22:23

من لا يحس بالآخرين و لا يتحسس وجوده فيهم فلا وجود لهم فيه.

​كذلك فيه تنكسر المرآة.

Repost 0
Published by Allal Ferri Allal Ferri - dans Esprimages
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 00:49

عساس

مر جامحا
كان صالحا
كان يطيل النظر حتى
لتخاله أخرسا
كان مهووسا
كان للكلمة حارسا
كان فقط و مضى

Repost 0
Published by Allal Ferri Allal Ferri - dans Poésie
commenter cet article
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 21:33

التفكير اشتباك للأفكار مع و ضد بعضها في انتظار الاستفزاز الخارجي

Repost 0
Published by Allal Ferri Allal Ahmed Ferri
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 23:28

تمتع يا أخي بالمناظر التي تحف الطريق من كلا الجانبين، جانب الحياة و جانب الموت، فكلاهما نسبي بحسب الممر الذي تسلكه، فبداية الطريق من جهة هي نهايته من البداية الأخرى. و استنشق الهواء بملء رئتيك و احبسه فيك قليلا و لا تخرجه إلى و قد جفت روحه، فيك اقتله لتحيا على خفقات القلب له، قلبك الفرح بموتاته فيك. و تمتع بما أحل الله لك من طعام و شراب و لباس من ثوب و من طيب الأنفس غذاء لك لتقاوم به الهدم ببناء الروح. و لا تنس أن تنزل من التي هي بك تدور و أنت تبتسم لما مررت به و لم يفتك.

Repost 0
Published by Allal Ferri Allal Ahmed Ferri - dans Réflexions et Pensées
commenter cet article
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 00:45

.

 

Quand par hasard
le matin ou le soir
au bord du boulevard
tu trouves un vieillard
regardant l’autre rive avec un regard
inquiet du retard à joindre les fidèles pour une des prières,
ose marquer, à ta fin, un éventuel retard   ..
N’hésite pas un instant à l’aider, prière !
Ce ne sera jamais vain !

Tu gagneras ainsi avec ses petits pas
quelques grands pas vers Allah
que Lui ne te l’Oubliera ; certes, pas !


(Interpréter « prières » dans un contexte universel : Mosquée, Synagogue, Église !)
Ne sommes-nous tous pas et les générations à venir les prolongements d’Adam et Eve ?!
Repost 0
Published by Allal Ferri Allal Ahmed Ferri - dans Poésie
commenter cet article
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 00:41

.



Dans une cage en verre,
un palmier respire du haut de son nez,
essayant de voir derrière l’immeuble qui l’a enfermé
dans ce tunnel vertical clôturé ..

Le béton gagne sur la terre ..

Le béton noir et blanc envahi le vert !

L’être pense bête ..
traque la plante et la bête,
décimant la diversité
imposant ainsi une bien glaciale uniformité !

Repost 0
Published by Allal Ferri Allal Ahmed Ferri - dans Poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Allal Ferri عــــلال فـــري
  • Allal Ferri عــــلال فـــري
  • : Les mots.. ces dessins et leurs sons.. disent beaucoup sur nous... Réflexions en Vers Fibres et Traduction
  • Contact

Recherche

Liens